Catégories
Uncategorized

PSG : Abdou Diallo, le sénégalais parle de son intégration et de sa progression

Il y à de cela 18 mois que Abdou Diallo a débarqué au PSG en provenance du Borussia pour une bagatelle de 50 millions d’euros et un salaire de 5,4 millions d’euros ( Triple de son salaire au Borussia Dortmund). Après des débuts compliqués compte tenu de la forte concurrence dans l’effectif Parisien surtout dans le secteur défensif, Abdou Diallo a repris du poil de la bête depuis le début de l’année 2021 en jouant régulièrement en tant que latéral droit.

Dans une interview accordée au journal L’Equipe, le néo international sénégalais est revenu sur sa constance progression au PSG, le poste de latéral gauche et la forte concurrence au sein de la formation francilienne. Lié au PSG jusqu’en juin 2024, Abdou Diallo est entrain de trouver ses marques dans la formation parisienne après des débuts difficiles, barrés par une forte concurrence.

Abdou Diallo PSG

<<Clairement, je n’étais pas dans la position d’un mec qui pouvait réclamer d’être titulaire. J’ai fait face à une grosse concurrence. Ma blessure (au dos) ne me permettait pas d’être à 100%. Même si ce n’est pas du tout une excuse. J’aurais surement pu faire mieux. Une carrière linéaire, ca ne peut pas arriver. Malheureusement, je ne suis pas Messi ni Ronaldo. (Rire). Donc, il faut accepter ces moments difficiles et s’en servir.>> a d’abord expliqué l’international sénégalais au micro de l’Equipe.

Si le natif de Paris a réussi à gagner des galons au sein de l’équipe parisienne ces derniers mois, il reste tout de même lucide et modeste. Il pense travailler dur pour maintenir le cap.

<< Je ne considère pas que je me suis imposé aujourd’hui. Le foot va vite. Demain , je peux échouer. Donc, il n’y a pas de doutes à avoir: tu fais ce que tu sais faire de mieux. Si ca passe, ca passe. Et si ca ne passe pas, tu te retrousses les manches et tu vas au front.>> a-t’il ajouté.

Abdou Diallo

L’ancien joueur du Borussia Dortmund pense que la pression parisienne est un bon excitant pour lui dans l’optique de sa progression.

<<Tout le monde parle du contexte parisien, mais en réalité, si j’avais provoqué un penalty au Real, je me serais fait allumer aussi. C’est normal, les supporters du PSG, j’ai appris à comprendre leur façon de voir et de vivre le foot. Je suis sensible aux gens qui, même dans les mauvais moments, sont là. Regardez l’épisode Dortmund, on perd le match aller (1-2 en huitièmes de finale ) et tout le peuple parisien est là au retour (2-0). Il est là! Si c’est le contexte parisien, ca me va très bien. (Sourire.) Oui, il y’a des critiques, de l’émotion, mais il y’a des mecs qui vivent pour le club.>>a-t’il ajouté.

Abdou Diallo

<< Aujourd’hui, je sais bosser pendant 3 semaines, un mois où je ne joue pas et être concerné à 100%. Donc quand le coach fait appel à moi, mentalement je suis prêt. Paris, c’est ce qu’il me fallait. Dortmund, c’est un club de très haut niveau, mais si j’étais resté, j’aurais peut-être eu un certain confort. J’aime la difficulté. Je me construit dans la difficulté. Et en venant à Paris j’ai trouvé ca. Aujourd’hui, que ce soient Thiago Silva, “Marqui” ou Kimpembe, c’est le top 5 ou 7 mondial. Je me frotte au gratin européen. Eux sont habitués à ce contexte de très forte exigence, c’est cette concurrence interne. J’avais besoin de ca pour comprendre que OK, t’es bon, mais t’as pas tout.>> a-t’il précisé.

Concernant le poste de latéral gauche ou il est aligné récemment, Abdou Diallo ne trouve pas d’inconvénient et s’est montré réaliste par rapport à son statut dans le groupe Parisien qui ne lui permet pas d’exiger des choses. <<Plutôt bien. Après j’ai été formé central. Mais dans le foot, il n’y a pas d’état d’âme. Si le coach me met là, c’est qu’il considère que je peux jouer à ce poste. Je donne le maximum, je regarde les latéraux du PSG et européens pour progresser.>>

Pour rappel, Abdou Diallo a été formé à l’AS Monaco avant d’être prêté à Zulte Waregem en Belgique en 2015. En 2017, il fut transféré pour une somme de 5 millions d’euros à Mayence avant de rejoindre une année plus tard, le Borussia Dortmund contre une somme de 28 millions d’euros. En 2019, il débarque au PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *